• compréhension du DC1

     

    DC1 : ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DU JEUNE ENFANT ET SA FAMILLE (fonction2)

     

     

     

    ACCUEILLIR =

    ACCOMPAGNEMENT =

    Acueil :

    • de sa personne

    • ses habitudes

    • ses envies

    • sa culture

    • ses besoins

    • ses émotions

    • son rythme

    • ses parents

    • son comportement

    • son état de santé

    • son individualité

    ce que nous sommes en capacité d'accueillir

     

    l'accueil évolue, change

     

    compétence dc 1 :

    • disponibilité

    • être à l'écoute

    • observations

    • communication avec l'enfant et le parent

    • analyse de l'observation

    • humilité, énergie

    • accueillir sans jugement

    Ne peut s'adapter que par rapport à l'accueil de l'enfant

     

    accompagnement spécifique au regard de l'accueil de l'enfant

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    détermine le comportement

     

    évolution de l'accompagnement

     

    1.1  Développer des pratiques adaptées d’accueil et d’accompagnement du jeune enfant et de sa famille

     

    Comment prouver au jury la qualité d'accueil, quelles compétences ? = quels preuves d'écoute et d'humilité, disponibilité, ne pas auto décrété être …

     se mettre à la place du jury

    comment faire l'accueil, description +++, comment je reçois la famille, comment lui dire que je les ai compris. Au nom de quoi je le fais, au nom de quelle valeur professionnelle, qu'est ce qui guide mon action = indicateurs précis

    exemple : - fiche de poste, projet péda = cadre de ce que j'ai le droit de faire = valeurs de l'institution

     - on peut avoir des valeurs personnelles mais à justifier avec des valeurs professionnelles, objectifs, finalités

     textes de lois à étudier, 3 décrets (pour celles qui travaillent en eaje) + lois, à connaître du moment ou on les cite (ex taux encadrement)

     Tout ce qui est bien écrit et complet = peu d'interrogation orale.

     

    1.1.1 Savoir répondre aux besoins et/ou attentes des familles en matière d’accueil (repérer, orienter, organiser, mettre en œuvre).

    •  Organiser = matériel, lieu de vie
    • présentation unité de vie crèche

    • communication, présenter projet péda à chaque famille

    • repérer = recevoir attentes des familles sans jugement, argumenter, si problème par rapport aux attentes des parents, savoir argumenter (ex : un parent qui veut que son enfant aille au pot à 1an)

    • il faut savoir mesurer ses propos, leur fait comprendre que leur demande sont entendues (« j'ai bien compris votre demande » …) mais pas toujours réalisable, s'appuyer sur le projet péda, travail réflexion équipe, mettre les parents dans un processus de réflexion, ou adapter sa réponse aux familles = formulation différente d'une famille à l'autre.

    • Repérer = observation (à mettre +++ dans les écrits), savoir formuler des hypothèses de compréhension (ex : il est possible que …)

    • savoir repérer comment l'enfant se sépare de son parent = repère de ce qui se joue, liens qui les unissent

    • savoir utiliser des mots modérés dans les écrits, ne pas noter notre ressenti (pas de jugement, pas ce qui nous énerve ou ce qui nous plaît pas). Relever, noter juste nos observations et éventuellement des hypothèses.

    • Situation négative : savoir montrer comment je m'y prends pour gérer la situation, ce que je fais, comment et au nom de quoi, ce que je peux dire...

    • situation positive : façon de se placer, ritualiser, dire les choses, sécuriser

    • pendant les temps d'accueil, savoir prioriser

    • possibilité de faire une analyse de situation sur plusieurs semaines (évolution)

     

    1.1.2 Savoir établir avec chaque enfant une relation adaptée et appropriée en fonction de son développement, de son histoire et de son entourage familier

     Savoir créer une relation individuelle, savoir montrer que j'accueille chaque enfant et sa famille de façon différente, individuelle

     on peut expliquer 1 accompagnement en relatant des faits antérieurs (entretien, suivi, observation +++)

     indicateurs de situations = ce qui se joue pour l'enfant, créer des conditions d'accueil favorables

     Tenir compte de la particularité, de l'individualité, de la culture, de l'état de santé, des envies, du comportement, des habitudes... de l'enfant et sa famille

     

    1.1.3 Savoir créer les conditions d'un accueil adapté à chaque enfant en termes de confort, de sécurité, de médiation éducative et d'interactions dans le groupe

    •  Aménagement de l'espace = sécurité, affective et physique
    • l'espace influence le développement de l'enfant

    • aider l'enfant a trouver sa place dans le groupe = échanges entre enfants, entre adultes et enfants = l'eje en est garant

    • instaurer des règles de vie = comment on les met en place, comment on les fait vivre aux enfants (à prouver dans les écrits) = comment je me mets au service de la sécurité et du confort de l'enfant dans le groupe, qu'est ce que je mets en œuvre, comment j'y parviens

      exemple Loczy : motricité libre, individualisation au sein d'un groupe, peu d'intervention de l'adulte, l'enfant apprend par lui même, verbalisation +++, rituels = repères

    • expliquer les raisons de son choix, justifier

     

    1.1.4 Savoir assurer les soins de vie et l'accompagnement quotidien dans une relation privilégiée au jeune enfant

    •  Soins primaires = sommeil, alimentation, sécurité
    • accompagnement au quotidien = gestes faits tous les jours = chaque élément de la vie quotidienne mérite d'être réfléchi pour l'enfant

      exemple : comment je fais pour donner un repas à un enfant dans du bruit, comment je les accompagne...

    • aux douces violences

    • relation privilégiée = paroles = explications = verbalisation des actes

    • donner la réponse appropriée a un enfant

    • proposition différentes d'un enfant à l'autre

    • sa façon d'interagir même au sein un groupe avec une activité commune peut être différente d'un enfant à un autre

     

    1.1.5 Savoir agir dans le respect des règles éthiques

    •  rechercher la définitions de règle et éthique dans le dictionnaire (abuser du dictionnaire pour comprendre tous les termes)

     règle : lois, principes propres à une technique, une discipline ou un jeu

    éthique : valeurs qui peuvent être appliquées personnellement ou professionnellement

    •  = lois, protocoles, secrets professionnels, bienveillance
    • attention aux mots utilisés dans les écrits 

     exemple : agressif = défense                    violent = volontaire

     

    1.2. Reconnaître et faciliter au quotidien la fonction parentale

    • fonction parentale = rôle du parent

    • reconnaître quoi : éducation, valeurs, difficultés, besoins, expériences, manière de concevoir le fait d'être parent, leur représentation de parent

    • reconnaître et faciliter = identifier ce dont ont besoin les parents, ce qu'ils sont

    • accompagner en s'adaptant aux parents (ceux ne sont pas à eux de s'adapter)

    • partir de là où est le parent, ne pas le brusquer

    • observer +++

    • analyse ce que dit le parent, communiquer, chercher à savoir qui est le parent

    • demander la permission de faire sans juger la position du parent, sans juger sa fonction (ex : pouponnière, placement...)

    • écouter, rassurer ou conseiller si le parent le souhaite

    • orienter le parent, connaître les institutions successible de l'aider

     

    1.2.1 Savoir reconnaître à tout parent une place éducative

    • maintenir tout le temps un lien avec le parent

    • le parent continue d'exister par sa fonction

    • reconnaître une place éducative

    • être dans le même procédé que le parent

     

    1.2.2 Savoir définir, avec la famille, le projet d'accueil et d'accompagnement dans une démarche de co-éducation

    • co-éducation = construire une réponse ensemble = négociation = cheminer ensemble, essayer ensemble, se tromper ensemble...

    • co-éducation = amener le parent à réfléchir si les points de vue diffèrent

    • co-éducation = manière d'éduquer ensemble, façon de faire commune

     

    1.2.3 Savoir créer les conditions d'accueil et d'échange avec et entre les familles

    • échanges = communication = comment

    • identifier les besoins de la famille et de l'enfant

    • discussion, négociation

    • permettre à la famille de s'exprimer, mettre en place des ajustements

    • cheminer avec la famille = co-éduaction

    • projet = vers quoi on veut aller ensemble, quels objectifs pour l'enfant

    • comment je prévoie d'accompagner la famille

    • quel processus de négociation (ex : conférence, porte ouverte, déjeuner …)

    • attitude bienveillante, ouverte

     

    1.2.4 Savoir soutenir (faciliter, encourager, valoriser) chaque parent dans sa fonction d'éducation

    • savoir soutenir = faciliter, encourager, favoriser, valoriser

    • rien ne peut être dévalorisant

    • ne jamais sanctionné des manques chez le parent mais partir des compétences que j'aurai observer et valoriser

    • tous les parents = accompagnement individualisé

    • pas de comparaison entre les parents

    • comprendre sa réflexion, son vécu, gagner sa confiance

    1.3 Contribuer à une démarche de prévention précoce autour des premiers liens d'attachement

    Savoir repérer (observer et analyser) pour chaque enfant la dynamique des premiers liens
    Savoir accompagner chaque famille et enfant dans les processus de séparation et d'individuation
    Savoir élaborer avec la famille des solutions adaptées en cas de difficultés (ouverture, passage de relais,...)

    • dyade mère/enfant dans les premiers jours de la vie

    • liens d'attachement = relation de confiance entre l'enfant et son parent

    • observation +++ : regards vers son enfant, façon de porter son enfant, départs/retrouvailles, …

    • ex : un enfant qui pleure au départ de son parent, c'est normal, l'enfant est attaché à son parent, il faut le verbaliser au parent

    • savoir repérer si les difficultés sont grandes

    • trouver les meilleurs solutions pour l'enfant et son parent

    • anticiper ce qui peut être complexe ou problématique pour l'enfant et son parent = prévention précoce

    • rassurer, sécuriser le parent = prévention

    • difficulté au moment de la séparation d'avec son parent = normal

     

    exemple de dc 1 :

     accueil d'un enfant handicapée gérer les angoisses de la maman

    accueil d'un enfant qui ne joue qu'à des jeux électroniques conseiller le parent pour que l'enfant est d'autres activités et puisse ainsi profiter du temps d'accueil

    entretien mensuel avec une maman en pouponnière

    première adaptation en eaje

    les situations choisies peuvent aussi être positives


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Jeudi 30 Avril 2015 à 23:28

    Merci pour ce partage, cela va me permettre de relire mes notes avec un autre oeil ! 

     

    2
    Samedi 2 Mai 2015 à 00:27

    de rien, le blog est fait pour ça...

     

    3
    Mardi 29 Décembre 2015 à 14:07

    merci pour toutes ces infos, je commence ma VAE et je suis un peu perdue

    4
    Mercredi 13 Janvier 2016 à 15:43

    j aimerai parler de l adaptation mais faut il parler d un enfant ou seulement  de l adaptation en generaL MERCI

     

     

      • Mercredi 13 Janvier 2016 à 17:25

        mieux vaut prendre un cas concret

    5
    Dimanche 15 Mai 2016 à 14:11

    Bonjour,J'aimerais savoir si on pouvais parler d'un cas normal et sans rencontrer des difficultés?

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 13:42

        tout à fait, j'ai utilisé dans mes situations un temps de lecture et une réunion d'information pour les parents qui se sont dans les 2 cas bien passé.

    6
    Dimanche 15 Mai 2016 à 14:14

    pouvait clown

    je m'excuse

     

      • Dimanche 15 Mai 2016 à 23:22

        bonsoir moieteje

        Il est également possible de parler de situations positives, qui ceux sont bien passées comme ça peut être le cas pour une adaptation

         

    7
    Lundi 16 Mai 2016 à 09:31

    Merci beaucoup

     

    8
    Dimanche 11 Septembre 2016 à 19:09

    Bonjour, dans le cas que j'ai choisi, j'ai l'impression d'avoir trop de pistes à envisagés, donc d'être éparpiller et pas avoir de lien dans tout ça. Faut -il étudier que quelques aspects de situations ou alors tous ? De plus, je ne vois pas qu'elle proposition faire auprès de la famille... Je suis un peu perdue.

    9
    Mardi 13 Septembre 2016 à 08:23

    bonjour Bgane,

     

    quelles sont les choix pour tes situations. Il ne faut pas trop s'éparpiller mais rester concret pour une situation précise en apportant des points théoriques.

    10
    Mercredi 14 Septembre 2016 à 12:46

    Bonjour,

    Je pensais partir sur une petite fille d'un an et 4 mois qui dort avec sa maman. C'est une famille étrangère mais bien intégrée. A mon arrivée dans la structure en juin, la petite mangeait des purées et autres aliments mixé, dormait correctement (sans pleurs et sieste d'environ 1h30). A la rentrée de septembre, nous avons constaté avec les professionnelles que le sommeil était redevenu difficile (pleurs, besoins d'une présence dans la chambre, sieste de 30 minutes max), elle reprend des biberons car refuse de manger ou très peu. Nous avons donc pensé que c'était lié à la coupure des vacances.
    De plus, c'est une petite fille qui imite beaucoup sa sœur, aussi accueilli dans la structure et une autre enfant (plus grande). Elle joue d'avantage avec les enfants plus grands qu'avec ceux de son âge. Je me questionne donc sur les interactions avec les autres enfants. Et sur son développement cognitif et intellectuel qui est rapide et bien avancé pour une enfant de son âge. Même si je sais que chacun évolue à son rythme, cela me questionne. J'ai remarqué que la maman valorise plus la petite que sa grande sœur.
    Ma référente de stage m'a expliqué que souvent la maman attendait que l'équipe engage les premiers changements (propreté, alimentation...) dans la vie de ses enfants. A t-elle des difficultés à se détacher seule de ses filles ?

    Pleins d’éléments sur le développement global de cet enfant me questionne. Mais comment les relier les uns aux autres.

    Désolé pour le roman...

     

      • Vendredi 23 Septembre 2016 à 14:36

        dans le contexte tu peux parler de tout ce qui te questionne autour de cet enfant. Mais dans ce cas je pense qu'il y a plusieurs problématiques.

        La première : le changement de comportement au retour des vacances (repas, sieste). Essaie d’abord de répondre à cette problématique, ce que tu as mis en place avec l'équipe pour rassurer l'enfant et sa famille. Comment as tu fait pour qu'elle accepte à nouveau de dormir et prendre ses repas. A 15 / 16 mois l'enfant affirme son indépendance par rapport à l'alimentation. Est ce que les rituels avant le repas sont fixes et communs à l'équipe ? L'essentiel pour cette partie est de mettre en avant la façon dont tu as su gérer ce problème, ce que tu as mis en place et pourquoi ... A cet âge également, l'enfant prend plaisir à participer aux taches, peut être la faire participer. c'est aussi un âge plus turbulent, ou l'enfant continue ses découvertes motrices et où il s'affirme et commence à s'opposer.

        2ème point : le relationnel avec maman. Comment fonctionnez vous en général dans votre section. Attendez vous que le parent commence les nouvelles avant de prendre le relais ?

        En général vers 18 mois, les premiers jeux d'imitation, qui précèdent les jeux symboliques, peuvent commencer. Peut être en est-elle déjà à ce stade d'où l’envie de jouer avec les plus grands ...

    11
    Samedi 24 Septembre 2016 à 15:31

    Bonjour,

     

    Merci pour votre réponse, vos questions m'aide à ouvrir d'autres hypothèses.

    J'ai également fait part de mes doutes à mes référentes (école et stage), qui m'ont conseillé de trouver le fil conducteur, l'élément commun à toutes mes situations observés. Je chercher toujours... J'hésite à partir sur le lien mère/enfant mais sans être sur que c'est cela qui se joue. De plus, l'imitation de cette petite fille me questionne aussi.

    Sinon au niveau de l'alimentation rien n'a changé pour le moment, elle mange toujours très peu, chez elle boit beaucoup de biberon et ne mange pas non plus. Rien à la structure n'est vraiment mis en place, on essaye tous les jours de lui donner le repas toujours à la même table, on verbalise mais rien ne change.

    J'ai remarqué également que la petite fille n'imite pas que les grands au final, elle doit être dans sa phase d'imitation. Et je me questionne sur le fait, quelle pourrait avoir envie d'imiter sa sœur lors des repas, elle mange sur une autre table et elle mange des morceaux et de tout. Peut être la petite voudrait-elle changer son alimentation et passer en repas plus grand, ce qui expliquerai qu'elle refuse les purées, compotes... Elle nous montre qu'elle veut grandir ? Mais alors qu'à la maison la seule alimentation qu'elle accepte son les biberons. Et puis ne vaudrait-il pas mieux qu'elle prenne son temps pour grandir à son rythme et pas à celui de sa sœur ? Elle est également très fusionnelle avec sa sœur.

    En général, ce sont les parents qui engage les premiers changements et nous poursuivons dans le même sens qu'eux.

    J'ai vu hier, que la petite fille défend sa grande sœur. Elle a également le dessus sur elle. Sa sœur lui cède ses jeux quand la petite les veut. Je sais qu'elle a eu l'habitude d'être auprès de sa grande sœur qui a du caractère et de ne pas se laisser faire.

    Merci encore.

     

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 20:55

        c'est une situation complexe. Essayez de vous poser en équipe et d'observer l'enfant pendant une petite semaine. Mettez vos observations en commun. C'est aussi une façon de procéder, le travail d'équipe fait également partie du dc3.

        Dans ma micro actuelle, une petite a peu d'appétit et ne mange presque rien. Il s'avère que c'est une petite qui a eu des soucis de prise de poids durant sa première année. La maman, anxieuse a pris l'habitude de compléter ses repas ce qui l'a rassurait. A 2 ans un enfant commence à refuser les nouveaux aliments. Elle "sait" que chez elle, si elle ne mange pas elle a autre chose. Nous verbalisons constamment en lui expliquant qu'après le dessert, le repas est fini. La première semaine elle se rendait au frigo de la micro pour chercher autre chose à manger. Elle ne le fais plus puisque nous ne lui donnions rien de plus et commence tout doucement à accepter ce que nous lui servions.

        Peut être, comme tu l'avances, elle pourrait changer d'alimentation et avoir un repas de grand. A 18 mois c'est tout à fait envisageable.

         

        Pour le fait de dominer sa grande sœur, prenez le temps d'écouter le parents dans les interactions. Souvent le parent dit "laisse ta sœur, elle est petite ;  ne l'embête pas ..." où même responsabilise la plus grande un peu trop vite.

         

    12
    Mercredi 21 Décembre 2016 à 07:39

    Bonjour, 

     

    Je suis actuellement entrain de rédiger mon dossier DC1. Je me pose la question suivante: Est ce que ce dossier doit traiter uniquement d'une famille en particulier ou bien les observations recueillies peuvent concernées deux familles pour lesquelles j'ai observé une et même problématique. 

    Etant en stage en LAEP, il me paraît difficile de traiter la situation d'une famille uniquement, sachant que c'est un lieu libre, et les familles viennent quand elles veulent et peuvent.

    Merci d'avance.

    13
    Mercredi 21 Décembre 2016 à 12:04

    Bonjour milie974

     

    Il est possible de parler d'une problématique qui concerne 2 familles du moment où ta pratique pro reste cohérente et où tu mets en avant ta position, ta posture et ton rôle de professionnel. Comme je le dis souvent, peu importe le choix des situations, c'est comment tu y fais face dans un contexte précis qui est important.

    Pour chaque fonction il est également possible de prendre des situations positives comme problématiques.

      • Mercredi 21 Décembre 2016 à 12:08
        Daccord. Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre.
    14
    Mercredi 21 Décembre 2016 à 14:32

    il est également possible pour ce type de situation (LAEP), de mettre en avant le travail que tu fais pour accueillir les familles et crée un lien de confiance, comment tu favorises leur rôle et leurs compétences en tenant compte de leurs singularités même quand ces familles ne viennent qu'occasionnellement. Ceux sont ces points qu'il faut mettre en avant.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter